Fenêtre d'une maison de Condom

L’hiver est là, l’hiver arrive. Ce qui nous conduit à faire un autre constat. Les grands froids aussi arrivent. Dans ces conditions, les déperditions de chaleur deviennent un ennemi à abattre. Et il convient de lutter contre elles. À commencer, bien sur, par les ouvertures de votre logement. Au rang desquels on retrouve, en bonne place, les fenêtres. Car de par la fragilité de leurs carreaux, ou encore de leurs joints, elles sont à tenir à l’œil. Nous allons donc vous fournir quelques conseils. Car l’époque est idéale pour ce genre de travaux.

Diagnostiquez les défaillances de vos fenêtres.

Si une fenêtre a du mal à s’ouvrir, commencez toujours par la nettoyer. Il peut arriver que quelques poussières créent des résistances. Si le temps est humide, vérifiez également que le bois n’ait pas gonflé. Il convient, alors, d’attendre que l’humidité baisse afin de vérifier de nouveau. Il est également utile de regarder le mastic de vitrage dont l’absence peut provoquer des infiltrations. Et, bien sur, des déperditions de chaleur. Les joints d’étanchéité n’ont-ils pas sauté ? C’est, là encore, une bonne question à se poser. Le bois peut, également, s’être rétracté. Et dans ce cas il peut laisser un petit passage à l’air. C’est également l’occasion de débarrasser les fenêtres de toit des mousse et des feuilles mortes.

Remplacer un joint

Un joint peut s’être craquelé, ou encore avoir disparu. Hors ce sont eux qui garantissent l’étanchéité. Ils sont, en effet, essentiels pour supprimer les passages d’air entre ouvrants et dormants. S’ils sont absents ou détériorés, il est donc important de les remplacer. La toute première des choses à faire sera de nettoyer et dégraisser le support. Sans quoi votre joint ne tiendra pas longtemps. Utilisez des joints compressibles pour calfeutrage. La partie adhésive est protégée par une bande de papier. Retirez là au fur et à mesure de votre collage. Commencez l’opération par le haut de la fenêtre.

Remplacer un carreau

Pour remplacer un carreau cassé, il convient de retirer le mastic en le décollant petit à petit. Pour cela vous pouvez utiliser une spatule et ramollir le mastic avec de l’air chaud. Puis de dégager le verre. La feuillure de la fenêtre doit, ensuite, être poncée au papier de verre. Avant d’y déposer un fond de mastic. Puis d’y appliquer le nouveau carreau que vous maintiendrez avec des pointes de vitrier. Bien entendu, vous pourrez trouver votre nouveau carreau, taillé sur mesure, dans notre rayon vitrerie. Où vous pourrez, également, trouver de  nombreux conseils.